Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Le pêcher est un arbre qui a certains besoins : sol léger, bien drainé, qui s’aère facilement, forte exposition au soleil et chaleur afin de donner des fruits. Un hiver clément, une irrigation importante et une hygrométrie moyenne, notamment en période estivale, sont également nécessaires.
Le microclimat de l’Émathie et de Pella, terre d’origine d’Alexandre le Grand, est idéal pour cet arbre car il est continental méditerranéen avec des étés fort chauds et secs.


À l’ouest, les massifs montagneux alimentent un grand nombre de rivières qui sillonnent la région, offrant des eaux en abondance notamment l’été, un niveau idéal de précipitations l’hiver, tout en protégeant les arbres des vents violents.
Ainsi la variété de pêches à noyau adhérent (type clingstone) atteint 4,5 m de haut en trois ans et donne en moyenne 100 kg de fruits. Toutefois, les soins doivent être apportés à l’arbre tout au long de l’année : arrosage, éclaircissage, fertilisation, taille, entretien, protection contre les maladies et les insectes ; chacun d’entre eux exige une relation étroite du cultivateur avec ses arbres.


La récolte des fruits constitue probablement la plus importante activité agricole de l’été à partir du mois de mai jusqu’en septembre, en fonction des variétés et du degré de maturité du fruit. Ainsi deux et trois récoltes sont-elles nécessaires, le fruit étant considéré mûr lorsqu’il a la taille et la couleur imposées par sa variété ainsi qu’un arôme intense et frais. Cette récolte est exclusivement manuelle car une grande attention doit être portée pour ne pas blesser tant l’arbre que le fruit.