Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

La culture de la pêche est étroitement associée à l’industrie de la compote, l’une et l’autre se développant en se complétant, reliant la tradition au progrès, la connaissance empirique du producteur aux résultats de la technologie moderne, divisant en deux, comme la pêche, leur désir et passion.


Des pratiques telles que gestion intégrée, contrôle de la qualité, sécurité alimentaire, tests de laboratoire et analyses chimiques constituent des éléments appliqués par l’industrie afin d’améliorer le produit final et protéger la production de la matière première tout en fournissant aux cultivateurs des outils modernes.


L’industrie de la transformation de la pêche en Grèce est la plus importante au sein de l’Union européenne car elle représente quasiment les 40 % des exportations mondiales pour les 98 % de la production !


Il est caractéristique que la culture de la pêche destinée à la transformation emploie plus de 12.000 familles de cultivateurs tandis que les travailleurs permanents et saisonniers comptent, sur une base annuelle, 10.00 personnes.
Ainsi ne faut-il pas s’étonner du fait que la plupart et plus grandes unités de transformation se trouvent dans les régions de l’Émathie et Pella.


L’été, dans ces régions, n’est pas typiquement grec. Des milliers de personnes attendent avec impatience le moment où va commencer la production.
En effet, on constate une certaine exubérance : des centaines de producteurs transportent leurs fruits dans les unités de transformation, immédiatement après la récolte, afin que la compote puisse concentrer tous les précieux éléments du fruit frais.

Des centaines de mains dans les unités de transformation contrôlent, pèsent et alimentent les lignes de production et de conditionnement des produits : hommes et machines en harmonie, jour et nuit.
Les pêches y sont séparées selon leur taille, lavées, pelées et le noyau est extrait avant qu’elles ne soient dirigées vers la mise en conserve.
À l’aide de machines dotées des nouvelles technologies, les fruits sont coupés au milieu ou en cubes, placés dans des caisses et, après l’ajout d’un sirop naturel, sont fermés à vide et soumis à la pasteurisation. Par la suite, ils sont conditionnés et stockés jusqu’à ce qu’ils commencent leur voyage à travers le monde.
L’objectif essentiel de tous ceux qui participent à cette expérience est d’assurer une qualité de service optimale et la sécurité du consommateur. Ainsi, si vous ouvrez une boîte de compote de pêches, vous devez savoir que celle-ci a été produite avec le même soin et la même attention de la part de personnes qui, depuis des dizaines d’années, vivent et respirent avec les milliers d’arbres qu’ils cultivent.